Depuis 2007 sous l’ère Sarkozy, Rachida Dati a fait fermer 63 Conseils de Prud’hommes /271 existants Malheureusement Briançon en a fait partie.

Mais ce n’est pas tout pour la première fois depuis la création des CPH durant la révolution de 1789 celui-ci devient payant « 35€ ». Pour la CGT cela est inacceptable.

Etant donné le contexte social très défavorable aux salariés, 
 Perte d’emploi, fort taux de chômage, 
 Pouvoir d’achat en berne, contrats précaires, 
 Droit du travail non respecté…

Le CPH était l’un des seuls outils pour faire valoir ses droits.

De tels attaques de la prud’hommie on été une offrande pour la classe patronale qui y est condamné dans environ 95% des affaires jugées.

Le CPH de Briançon est totalement légitime au vu plus de 300 dossiers en conseil juridique traités par notre seul syndicat briançonnais depuis début 2011.

Par cette pétition la CGT demande la réouverture immédiate du CPH de Briançon, ainsi que l’abandon des 35€ pour saisir le CPH.

Nous demandons au nouveau gouvernement en place qui s’exaspérait de telles mesures antisociales mis en place par le gouvernement Sarkozy de revoir leur copie très rapidement.

Télécharger et faite signer la pétition jointe ( A envoyer à UL CGT de Briançon - Place d’armes - 05100 Briançon) qui sera envoyée à la Ministre de la Justice Christiane Taubira avec copie en sous-préfecture.

 

p_tition_cph_01_2013